Vin Bourgogne

Edition du 15/03/2016
 

DOMAINE GELIN

Sommet

Domaine Pierre GELIN

Le Domaine Pierre Gelin est une propriété familiale de 11,50 hectares, dont les vignobles s’étendent sur les communes de Fixin et Gevrey-Chambertin. La propriété, créée en 1925 par Pierre Gelin, puis exploitée par Stéphen Gelin, son fils, dont le fils, Pierre-Emmanuel, dirige aujourd’hui la propriété.


Ici, on accorde un grand soin à la méthode culturale, la lutte raisonnée est appliquée, les vignes sont labourées et la famille Gelin privilégie les fertilisants naturels (algues, fumures issues de l’agriculture biologique). Tous les soins sont apportés à la vigne (ébourgeonnage très sélectif, palissage relevé, effeuillage manuel...). Les vins sont élevés en fûts de chêne durant 20 à 22 mois, avec un pourcentage de fûts neufs variant selon les crus et les millésimes pour un léger boisé, puis mis en bouteilles à la propriété et ne sont commercialisés qu’après un an ou deux. Leur nouvelle infrastructure regroupe le chai de vinification, l’embouteillage et le stockage des bouteilles, le chai de vieillissement en sous-sol dans des caves voûtées, le bureau, un caveau d’accueil et une salle de réception, et se trouve en centre ville (22, rue de la Croix-Blanche). A Fixin on est obligé de passer devant eux ! Fixin rouge 2011 : rouge grenat brillante. Le nez est frais, fin subtilement boisé. En bouche, les arômes de baies rouges et d’épices douces dominent l’attaque. La matière est en place, gourmande et racée à la fois. Les tanins en partie fondus sont fermes mais sans rigueur. Fixin La Cocarde 2011 : rouge grenat brillant. La tonalité est plus sauvage que fruitée : le terroir est ici affirmé. La bouche est onctueuse pour l’attaque, mais se poursuit sur un mode tendu et minéral. La texture des tanins est croquante et charnue. Une note de poivre gris domine la finale. Cette nouvelle parcelle exploitée donne un vin complet et racé. Fixin 1er Cru Clos Napoléon rouge 2011 : rouge rubis brillante d’intensité moyenne. Le nez fin et distingué s’accompagne d’une agréable note florale (violette, lys). Beaucoup de charme en bouche avec une texture généreuse et délicate. La fraîcheur de l’exposition “haut de coteaux” se manifeste par une vivacité minérale. Longueur toute en tension pour ce vin racé, longiligne et précis. Fixin 1er Cru Hervelets rouge 2011 : belle robe rouge rubis d’intensité moyenne. Le nez évoque les fruits rouges (framboise) et les fleurs (violette, glycine) avec une finesse et une pureté hors du commun. La bouche est typée, toujours fine et délicate pour ce terroir. Les tanins, finement croquants, donnent le relief à la finale. Gevrey Chambertin rouge Clos de Meixvelle 2011 : rubis brillante. Très joli nez discret de fruits rouges avec une petite note boisée rappelant la pâte d’amande. En bouche, l’attaque est fraîche. La matière est bien en place, avec une pointe de rigueur dans les tanins donnant le relief sur la longueur. Gevrey Chambertin 1er Cru Clos Prieur rouge 2011 : rouge grenat intense. Nez puissant de fruits rouges. Le boisé est perceptible sous forme de senteurs fraîches et épicées (poivre noir). La bouche est ferme, les tanins racés se fondent parfaitement. Finale marquée par une note chaude de vanille rappelant l’élevage à 30% de fûts neufs. Chambertin Clos de Bèze rouge 2011 : rouge rubis brillante. Premier nez sucré et épicé avec des notes de cacao, signe d’un élevage avec une bonne proportion de fûts neufs. Viennent les senteurs de poivre, de coriandre et de cuir, une complexité aromatique typique de ce terroir. La bouche est équilibrée avec une juste tension entre tanins et acidité. La finale, longue et racée est logiquement encore serrée et sévère.

   

DOMAINE GELIN

Pierre-Emmanuel Gelin
22, rue de la Croix Blanche
21220 Fixin
Téléphone : 03 80 52 45 24
Télécopie : 03 80 51 47 80
Email : info@domaine-pierregelin.fr

Site : www.vinsdusiecle.com/gelinpierre




> Le palmares des vins


CLASSEMENT BOURGOGNE ROUGES
e_bourgogne_rouge.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
ESMONIN (GCh)
GELIN (Fixin)
Philippe LECLERC (GC)
Pierre BOURÉE (Ch Ch)
Marc BROCOT (Mars.)
FOUGERAY DE BEAUCLAIR
Henri REBOURSEAU (Ch)
SEGUIN MANUEL
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

Clos des LAMBRAYS (MSD)
MONTS-LUISANTS (MSD)
Pierre AMIOT (Clos de la Roche)
François BERTHEAU
COQUARD-LOISON-FLEUROT (ChM)
VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
CHEVILLON-CHEZEAUX (N)
COUDRAY-BIZOT (É)
François GERBET (VR)
GROS (Gd-É)
René CACHEUX
LOUIS LATOUR
POULETTE (Vr)
BERTAGNA
Manuel OLIVIER
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

AMPEAU (V)
Antonin GUYON (V)
PRIEUR-BRUNET (V)
Michel PRUNIER (AD)
VIRELY-ROUGEOT (P)
Albert BOILLOT (P)
B. DELAGRANGE (V)
DICONNE (AD)
MUSSY (P)
COSTE-CAUMARTIN
VIOLOT-GUILLEMARD (P)
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

ANTONIN GUYON (C)
MAREY (C)
Clos BELLEFOND (S)
Gérard DOREAU (Mo)
DUBREUIL-FONTAINE (C)
Jean-Jacques GIRARD (PV)
DENIS (AIC)
JAFFELIN (PV)
CHOUPETTE (S)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

BRUYÈRE (Mâcon)
Alain VIGNOT
HEIMBOURGER (Irancy)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
Nicolas POTEL*
Olivier GUYOT*
DEREY (Fixin)
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

(PIERRE NAIGEON (CHM)*)
VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
CRUCHANDEAU*
Jean PETITOT (Côte Nuits)
LABOURE-ROI
(CH. DE SANTENAY)
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

PIGUET-CHOUET (AD)*
NUDANT (V)
POULLEAU (V)
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

JACOB (C)
ARDHUY (C)
BERTHELEMOT (Beaune)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

BLASON DE VAIR*
VAUCHER*
BERGER-RIVE
Eric DARLES (Irancy)*
PARIZE (Givry)*

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
(Ch. de MARSANNAY (Ch))
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

(PIERRE ANDRE)
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

C.PAULANDS (AlC)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine DENIS Père et Fils


Un vignoble de 12,50 ha. Conduite de la vigne traditionnelle et culture raisonnée. L’éraflage est systématique et la macération dure environ 14 jours. Les rouges sont élevés en fûts durant 14 à 18 mois dont une partie de chêne neuf (le fût neuf est utilisé avec vigilance afin de respecter chaque terroir), les blancs sont vinifiés en fûts de chêne où ils seront élevés 12 mois. Beau Pernand-Vergelesses rouge 2012, harmonieux, très élégant, au bouquet dominé par l’humus et les petits fruits rouges frais, de bouche ample, très classique. Le Pernand-Vergelesses Premier Cru rouge Îles des Vergelesses 2012, de robe pourpre, est souple et corsé à la fois, au nez complexe (cassis mûr, fraise des bois, violette), légèrement épicé. Excellent Pernand-Vergelesses Premier Cru Sous Frétille blanc 2012, élégant, suave, où l'on retrouve des notes de fleurs blanches et de noisette, avec des nuances de pêche fraîche. Le Pernand-Vergelesses blanc, de belle robe jaune or, au nez de pamplemousse frais et de tilleul, est plein et puissant, mêlant vivacité et rondeur, d’une belle finale. Très beau Corton-Charlemagne 2011, fin et riche à la fois, avec ces notes complexes de fumé, de pêche et de noix, de bouche persistante, de belle évolution. 

Christophe Denis
4, Chemin des Vignes-Blanches
21420 Pernand-Vergelesses
Téléphone :03 80 21 50 91
Télécopie :03 80 26 10 32
Email : denis.pere-et-fils@wanadoo.fr
Site personnel : www.domaine-denis.com

Clos BELLEFOND


Au sommet. Domaine familial de 9 ha, fondé en 1889, où les vinifications se font en cuves de chêne, ouvertes pendant une dizaine de jours. Les vins sont élevés en fûts 18 mois environ. À noter qu’avec un spécialiste du tourisme bourguignon, ils développent une activité de tourisme viticole, ce qui est une excellente idée. “Millésime 2013 : très belle qualité, mais faible quantité, nous explique Bernard Chapelle, des parcelles ont été grêlées entre 40 et 80%, notamment les Santenay. Ce sont des millésimes très spécifiques de chaque appellation qui seront classés parmi les millésimes de garde. 2014 : peu de différence avec le 2013, des parcelles variables selon les appellations, mais toujours qualitatives, ce sera encore plus un millésime de garde, avec de petits volumes. Nous vendons pour l’instant les 2012, puis les 2013 en fin d’année.” Superbe Santenay Clos Bellefond 2012, très équilibré, avec ces connotations caractéristiques du terroir, puissant, ample, aux tanins savoureux et riches à la fois, de garde comme ce 2010, d'un beau rouge foncé brillant, de bouche intense où dominent le pruneau et le poivre, riche et distingué. Le 2009, coloré, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, très charpenté, riche au nez comme au palais, qui poursuit son excellente évolution. Le Santenay Clos Genet 2012 possède sa propre spécificité, de couleur grenat soutenu, avec ces notes très persistantes de fumé, d’humus et d’épices, aux tanins puissants mais très fins, de très bonne garde. Remarquable Pommard Premier Cru La Platière 2011, issu de sols caillouteux, coloré, parfumé (notes de cerise noire et de réglisse), qui allie délicatesse et puissance en bouche, encore bien jeune. Le 2010 poursuit son évolution, de couleur pourpre, au nez confit, aux tanins très harmonieux, est un grand vin typé, avec des nuances de cassis et de cuir, d’une grande richesse comme ce 2009, très parfumé (fruits rouges frais, humus…), avec ces nuances de mûre et d’épices caractéristiques de son terroir, de garde comme le 2008, complet, développe un nez tout en charme (fraise des bois, violette, humus), de couleur pourpre intense, aux tanins riches, un vin associant puissance et finesse, de garde. Le Chassagne-Montrachet Morgeot Premier Cru 2011 est dans la lignée, de couleur profonde, avec des arômes de fruits cuits, très puissant au nez comme en bouche, un vin aux connotations de cassis et de poivre. Excellent Volnay-Santenots Premier Cru 2011, riche et persistant, au bouquet intense de cassis et d’humus, est un vin solide, de belle structure, charnu, très parfumé, très fin, aux saveurs intenses à dominante de fruits macérés. Beau 2010, d’une belle teinte velouté et soyeuse, aux senteurs de cassis, de pruneau et d’épices, racé, aux tanins riches et savoureux, tout en bouche.  Vous aimerez aussi le Santenay Premier Cru Passetemps 2011, où s’entremêlent les saveurs d’épices et de fruits surmûris, ferme en bouche, d’un grand classicisme, qui commence à peine à s’ouvrir. Le Santenay Premier Cru La Comme 2010, au nez de myrtille, de violette et d’épices douces, gras, où la puissance s’allie à la finesse, est un vin de couleur profonde aux reflets violacés. Le 2009, aux tanins soyeux et riches à la fois, au bouquet de cassis, de musc, est un vin ferme, solide, de belle structure, de garde. Les millésimes 2005 à 2001 sont disponibles.

Laurence et Bernard Chapelle
Domaine Mouis Nié - 2, route de Chassagne
21590 Santenay
Téléphone :03 80 20 60 29
Télécopie :03 80 20 65 92
Email : clos-bellefond@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/closbellefond
Site personnel : www.closbellefond.com

Domaine Marc JOMAIN


Les Jomain, alliant modernisme et tradition, exploitent leur domaine de 9 ha. Soucieux de préserver l'environnement, le domaine suit un programme de lutte raisonnée, ce qui lui permet de préserver la qualité sanitaire des récoltes sans altérer le milieu écologique en employant uniquement des produits de traitement sévèrement homologués et utilisés au cas par cas suivant l'état sanitaire de chaque parcelle. Les efforts sont probants car le milieu écologique se reconstitue dans le vignoble (coccinelles, petits insectes prédateurs, des araignées nuisibles de la vigne réapparaissent). “2013 : rendement correct, nous précise Philippe Jomain, les vins ont une bonne acidité et une certaine complexité ; 2014 : vins très riches, corpulents, aromatiques, concentrés, aptes au vieillissement. Ventes en 2015 : les 2013, les 2012 sont pratiquement épuisés.” Superbe Puligny-Montrachet Premier Cru Les Pucelles 2012, de belle complexité aromatique où se décèlent des nuances de citronnelle, de brioche et d'abricot, de bouche structurée, ample, onctueuse . “Pour ce 2012, nous dit Philippe Jomain, peu de récolte, le millésime est très bon, ample, corsé , bien équilibré, un vin d'excellence. En 2013, le rendement plus raisonnable, les blancs sont harmonieux, et se présentent bien, les rouges sont expressifs et aromatiques.” Le 2011 est de belle harmonie, où s’entremêlent des nuances de chèvrefeuille, de pomme mûre et de brioche, d’une élégance persistante, avec cette touche fondue qui sied aux grands vins de l’appellation. Le 2010, minéral, tout en subtilité d’arômes, de belle teinte dorée, aux nuances de fruits, dégage des notes de tilleul et d’abricot. Le Puligny-Montrachet Premier Cru Les Combettes 2012, où la finesse prédomine, est gras et complexe au nez comme en bouche, marqué par des nuances de pain grillé, de fruits blancs mûrs et de noisette, un vin tout en rondeur. Le 2011, tout aussi racé, au nez intense à dominante de fleurs blanches, de pêche et de petits fruits secs, est suave, très persistant, de bouche ample, d’une longue finale. Beau 2010, avec ces notes de noisette et de miel, intense, d’une belle concentration d’arômes. Il y a encore ce Puligny-Montrachet Premier Cru Les Perrières 2012, qui associe distinction et densité, avec des senteurs de lis, de brioche et de miel, d’une belle fraîcheur, un grand vin tout en délicatesse, très typé.

Famille Jomain
11, rue du Monument
21190 Puligny-Montrachet
Téléphone :03 80 21 93 46
Télécopie :03 80 21 94 45
Email : info@domaine-jomain.com
Site : www.vinsdusiecle.com/domainejomain
Site personnel : www.domaine-jomain.com

CHATEAU DE BEAUFORT - J. COUDRAY-BIZOT


Les clients français et étrangers du Château de Beaufort utilisent les mêmes qualificatifs pour décrire les vins J. Coudray-Bizot : élégance et finesse. Le Domaine est abrité dans la demeure prestigieuse de l'hôtel David de Beaufort, bâtisse classique du 17ème siècle, bénéficiant de caves situées sous les remparts de Beaune. Jean-Jacques Coudray-Bizot perpétue la tradition des grands vins fins de Bourgogne, en limitant les intrants, et en ayant les soins les plus attentionnés possible pour les vignes historiques et d'appellations prestigieuses du Domaine : Vosne-Romanée Premier Cru La Croix Rameau dans les murs de la Romanée Saint-Vivant (l'ancien Clos des Neufs Journaux); Echezeaux Grand Cru en Orveaux, juste au dessus du Château du Clos Vougeot; Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers et Champeaux; Nuits-Saint-Georges au Bas de Combe et Puligny-Montrachet Premier Cru Les Combettes.


5 / 11, rue Vivant Gardin
21200 BEAUNE
Téléphone :06 28 27 10 38
Email : chateaudebeaufort@vinsdusiecle.com
Site : chateaudebeaufort
Site personnel : www.david-de-beaufort.com


> Nos dégustations de la semaine

Château de SANTENAY


Un très grand vignoble de 97 ha avec 23 ha en Côte d’Or, 74 ha en Côte Chalonnaise. Un beau château, salle des gardes, anciennes geôles, celliers réhabilités pour accueillir les fûts d’élevage dans les profondeurs du château. La propriété appartient aux Grands Crus Investissements, filiale du Crédit Agricole SA. Agriculture raisonnée.
Envoûtant Clos de Vougeot Grand Cru 2012, de robe profonde, riche et complet, avec des notes de réglisse et de cassis, aux tanins très équilibrés, de bouche puissante, un vin bien évidemment encore très jeune. Très beau 2011, de bouche ample, avec des tanins fondus, très parfumé avec ses notes de mûre, de truffe et de vanille, riche en couleur, qui allie finesse et charpente, un vin complexe, d’une belle finale. Le Beaune Premier Cru Clos du Roi rouge 2013, aux tanins très élégants mais bien fermes également, au nez complexe (cuir, framboise, mûre), est légèrement épicé, de bouche intense, d’excellente évolution.
Excellent Pommard Petit Clos Monopole 2012, bien corsé, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et de cuir, aux nuances de mûre et de grillé, aux tanins d’une grande suavité. Le Clos de la Chaise Dieu Monopole hautes Côtes de Beaune blanc 2013, où dominent des notes de pain grillé et de fruits jaunes, mêle puissance et distinction, un vin bien séduisant comme le Saint-Aubin En Vesvau blanc 2013, alliant finesse et structure, de bonne bouche, qui fleure bon les amandes et le lis, ample et persistant. Le Meursault 2013 est charmeur par ces nuances de chèvrefeuille et de citronnelle, de bouche subtile (fougère, pomme), suave et sec à la fois.
On poursuit avec ce Santenay Premier Cru La Comme rouge 2012, distingué et charnu, très parfumé, puissant et persistant en bouche, aux saveurs intenses à dominante de mûre, de vanille et de sous-bois, et cet Aloxe Corton Planchots rouge 2013, tout en bouche, aux nuances subtiles de framboise, de pruneau et de cannelle, un vin dense et harmonieux.
On continue avec le Mercurey Premier Cru Les Peuillets rouge 2013, riche en couleur comme en matière, au nez de petits fruits rouges mûrs et de sous-bois, généreux, quand le Mercurey blanc 2013, dégage des arômes de fleurs blanches et d'amande grillée, associant nervosité et souplesse, de bouche puissante. Joli Santenay Premier Cru La Comme blanc 2013, où la suavité s’allie à la distinction, est un vin avec beaucoup de moelleux et de persistance, des arômes de pomme mûre et de fumé.
Directeur : Gérard Fagnoni

Domaine VIRELY-ROUGEOT


Domaine de 9 ha. Issu d'une très vieille famille de vignerons, Louis Virely s'installe à Pommard en reprenant le Domaine de ses beaux-parents au début du siècle. C'est en 1926, qu'il achètera la parcelle de Pommard Premier Cru Clos des Arvelets, fleuron du Domaine. En 1951, son fils Bernard reprend une partie du Domaine et se marie à une vigneronne de Meursault, ce qui enrichit le Domaine de vins de Meursault. Ensemble, ils achètent et replantent le Clos de l'Ermitage à Beaune, ainsi que diverses parcelles sur le village de Pommard. Le Domaine Virely-Rougeot est né. Au cours de l'année 2003, le Domaine a acquis 12,80 ares de Pommard Premier Cru Clos des Arvelets, ce qui en fait le plus grand propriétaire de cette appellation avec près de 2 ha. Aujourd'hui Patrick, un de leurs fils, et son épouse, Virginie, qui s’occupe de l’accueil et du conseil des clients au caveau, assurent la continuité et perpétuent la tradition familiale.
Remarquable Pommard Premier Cru Clos des Arvelets 2013, très typé, élégant, persistant, associant rondeur et structure, d’une finale parfumée, corsé, un vin de jolie robe grenat soutenu, au nez intense et subtil à la fois (groseille, cerise, humus). Le 2012 dégage des arômes de fruits rouges avec des notes fumées et réglissées, un vin où élégance, équilibre des tanins et persistance sont en harmonie, de bouche ample et fondue, de garde. Le 2011, au nez de myrtille, de violette et d'épices, gras, associe puissance et finesse, un vin de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins profonds. Le Pommard Premier Cru Les Chamlins-Bas 2013, aux notes de cassis et de sous-bois, avec cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple, est bien charnu comme il se doit, de très bonne garde.
Le Meursault Premier Cru Charmes 2013, de bouche subtile à dominante de fleurs fraîches et d’amande, d’une belle complexité, est un beau vin qui emplit bien la bouche. Le 2012, aux nuances de citronnelle et de fleurs blanches, de bouche subtile et puissante (fougère, pomme), suave et sec à la fois, est tout en délicatesse comme le Beaune Clos de l’Ermitage Saint Désiré Monopole 2012 (un ermite y vivait dans une cave d’où son nom), plein, d’une belle longueur, de bouche puissante et corsée. 
Goûtez le Meursault 2013, gourmand et fruité, un vin où la fraîcheur domine, le Bourgogne Pinot Noir 2013, au bouquet intense de cassis et d’humus, coloré, très parfumé, gourmand, bien classique comme le Bourgogne Chardonnay 2013, de robe pâle, brillante et limpide, très agréable, qui associe la fraîcheur à la rondeur.
Patrick et Virginie Virely

Domaine Alain VIGNOT


Vignerons de père en fils, la famille est propriétaire de 12 ha de vignes dont 10 ha de l’appellation Bourgogne Côte Saint-Jacques.
“En 1934, raconte Alain Vignot, mon grand-père Fernand, vigneron à Paroy sur Tholon, étend son domaine en achetant sa première parcelle sur la Côte Saint-Jacques. En 1955, mon père Jacques Vignot entre dans l’exploitation familiale, afin de cultiver et d’agrandir le vignoble. En 1976, à la fin de mes études, je rejoins l’exploitation avec l’intention de l’étendre, nous ne produisions alors que le vin gris. Ainsi, le développement du vignoble s’organise avec l’achat et la plantation de nouvelles parcelles en 1977. En 1980, la production de vin rouge abandonnée à la suite du phylloxéra, est relancée. En 1992, nous plantons des cépages Chardonnay pour la production du Bourgogne Blanc, ainsi qu’une parcelle en appellation Côte Saint-Jacques qui donnera le Bourgogne Côte Saint-Jacques Blanc dont nous sommes les seuls producteurs. En 2006, mon fils Julien rejoint l’exploitation après des études au lycée viticole de Beaune en Côte d’Or. A force de patience et de travail, nous possédons un vignoble de 12 ha. Au fil des générations, la famille Vignot a pu acquérir une notoriété grâce à sa persévérance et sa rigueur. Un soin particulier est apporté à chaque phase de l’évolution de la vigne et du vin. Les vendanges sont manuelles. Vinification selon la tradition bourguignonne, élevage en fûts de chêne 12 mois…”
Vous allez apprécier ce Bourgogne Côte Saint-Jacques cuvée Les Ronces rouge 2012, élevé en fûts de chêne 12 mois, où s’associent rondeur et distinction, est finement épicé, à la fois fin et charpenté, d’une belle finale (8 e environ). Le Bourgogne La Colinière rouge 2014, avec ses notes de fraise des bois et de cassis, est tout en complexité aromatique, aux tanins ronds. 
Le Bourgogne Côte Saint-Jacques Blanc 2013, typé Chardonnay, aux nuances d'agrumes et de narcisse, d’une jolie longueur, sur des notes de pêches de vigne, est un vin bien élevé, bien séduisant comme le Bourgogne Chardonnay 2013, harmonieux, aux notes de fruits frais (abricot) et de chèvrefeuille.
Goûtez encore le Bourgogne Côte Saint-Jacques gris 2014, Pinot Gris, élevé en cuves, où une petite macération pelliculaire lui confère cette teinte “œil de perdrix”, est finement bouqueté, rond et charmeur, avec cette bouche persistante où s’entremêlent les notes fruitées et florales. Le Bourgogne Côte Saint-Jacques rouge 2013, équilibré, parfumé (cassis, humus, réglisse), de bouche fondue, est à prévoir sur un navarin aux pommes de terre ou un Brie de Meaux.

> Les précédentes éditions

Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013

 



Jean-Yves LAROCHETTE


Domaine Jean CHARTRON


Domaine Pierre MAREY et Fils


Domaine JAFFELIN Père et Fils


Domaine Vincent BACHELET


Domaine GROS Frère et Soeur


Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT


Jean-Marie NAULIN


Jean-Paul PAQUET & Fils


Domaine SEGUIN-MANUEL


Domaine DENUZILLER


Domaine PRIEUR-BRUNET


Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils


Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX


Domaine François BERTHEAU


Domaine Michel PRUNIER et Fille


Gérard TREMBLAY


Domaine Guy ROBIN


Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


Domaine Marc JOMAIN


Domaine Pierre GELIN


Domaine des MONTS LUISANTS


Domaine Jean-Jacques GIRARD


Domaine P. DUBREUIL-FONTAINE et Fils


Domaine BERTHAUT


Domaine Daniel DAMPT et Fils



CHAMPAGNE CHARPENTIER


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


SCEA CHATEAU CAILLIVET


DOMAINE DU CLOS DE L'EPINAY


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


CHATEAU VALGUY


HENRY NATTER


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales