Vin Bourgogne

Edition du 14/02/2017
 

DOMAINE GELIN

Sommet

Domaine Pierre GELIN

Le Domaine Pierre Gelin est une propriété familiale de 11,50 hectares, dont les vignobles s’étendent sur les communes de Fixin et Gevrey-Chambertin. La propriété, créée en 1925 par Pierre Gelin, puis exploitée par Stéphen Gelin, son fils, dont le fils, Pierre-Emmanuel, dirige aujourd’hui la propriété.


Ici, on accorde un grand soin à la méthode culturale, la lutte raisonnée est appliquée, les vignes sont labourées et la famille Gelin privilégie les fertilisants naturels (algues, fumures issues de l’agriculture biologique). Tous les soins sont apportés à la vigne (ébourgeonnage très sélectif, palissage relevé, effeuillage manuel...). Les vins sont élevés en fûts de chêne durant 20 à 22 mois, avec un pourcentage de fûts neufs variant selon les crus et les millésimes pour un léger boisé, puis mis en bouteilles à la propriété et ne sont commercialisés qu’après un an ou deux. Leur nouvelle infrastructure regroupe le chai de vinification, l’embouteillage et le stockage des bouteilles, le chai de vieillissement en sous-sol dans des caves voûtées, le bureau, un caveau d’accueil et une salle de réception, et se trouve en centre ville (22, rue de la Croix-Blanche). A Fixin on est obligé de passer devant eux ! “En 2013, précise Pierre-Emmanuel Gelin, j’ai changé tout mon matériel de réception, j’utilise un érafloir Pellenc, cela apporte beaucoup plus de profondeur à mes vins. J’ai entamé une conversion Bio, je suis en phase de certification et j’applique aussi quelques principes de biodynamie.” Fixin rouge 2012 : belle robe carmin, au nez des notes de fruits compotés, petite touche de zeste d’orange qui apporte une fraîcheur surprenante. Attaque acidulée en bouche mais le gras des tanins est particulièrement fondu dans ce millésime de très bonne maturité. Très bel équilibre entre fraîcheur et sucrosité du fruit, légère note boisée très subtile. Fixin 1er Cru Clos Napoléon rouge 2012 : les premiers crus méritent d’attendre encore un peu, ils sont encore un peu fermés. Le millésime est très typé, un vin classique, qui a des arômes de réglisse, fruits rouges, texture fine avec un maximum d’expression du terroir, d’un beau potentiel de garde. La fraîcheur de l’exposition “haut de coteaux” se manifeste toujours par une vivacité minérale. Fixin 1er Cru Hervelets rouge 2012 : robe rouge carmin, nez mentholé aérien, notes fruitées_definition.html" class="lexique" target="_blank">fruitées (rhubarbe, myrtille, cassis), le vin est très séducteur en bouche, tanins sages, vinification bien maîtrisée, petite vivacité qui rappelle son terroir en haut de coteau proche de la combe. Finale un peu saline, très précise, avec une longue persistance aux notes de cerise et de kirsch, idéal sur un canard à l’orange, des cailles aux raisins. Gevrey Chambertin rouge Clos de Meixvelle 2012 : belle robe rouge rubis brillante, très joli nez fruité et épicé, les parfums sont riches et complexes, notes de liqueur d’orange, de girofle et de muscade. Bouche croquante, tonique, acidulée, petite note saline et minérale typique du terroir. Ce petit terroir Monopole produit un vin très digeste et charmeur, bien typé Gevrey. Superbe, sur un lapin à la moutarde, pigeon, lapin aux pruneaux Chambertin Clos de Bèze rouge 2012 : belle robe rouge rubis, nez de fruits rouges à l’alcool, notes de pain d’épices et de caramel, indices d’une belle maturité du fruit. Bouche bien équilibrée avec une acidité juteuse, des tanins sucrés liés au millésime, le caractère acidulé se prolonge jusqu’à la finale, une cuvée tout en finesse et en subtilité qui annonce un beau vin de garde, bien équilibré, idéal pour accompagner des gibiers en sauce.

   

DOMAINE GELIN

Pierre-Emmanuel Gelin
22, rue de la Croix Blanche
21220 Fixin
Téléphone : 03 80 52 45 24
Télécopie : 03 80 51 47 80
Email : info@domaine-pierregelin.fr

Site : www.vinsdusiecle.com/gelinpierre




> Le palmares des vins


CLASSEMENT BOURGOGNE ROUGES
e_bourgogne_rouge.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
ESMONIN (GCh)
GELIN (Fixin)
Philippe LECLERC (GC)
FOUGERAY DE BEAUCLAIR (GC)
Pierre BOURÉE (Ch Ch)
Marc BROCOT (Mars.)
SEGUIN MANUEL
Nicolas POTEL
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

Clos des LAMBRAYS (MSD)
MONTS-LUISANTS (MSD)
Pierre AMIOT (Clos de la Roche)
François BERTHEAU
COQUARD-LOISON-FLEUROT (ChM)
VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
BERTHAUT-GERBET
CHEVILLON-CHEZEAUX (N)
COUDRAY-BIZOT (É)
GROS (Gd-É)
René CACHEUX
Manuel OLIVIER
POULETTE (Vr)
BERTAGNA
LOUIS LATOUR
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

AMPEAU (V)
Antonin GUYON (V)
PRIEUR-BRUNET (V)
Michel PRUNIER (AD)
VIRELY-ROUGEOT (P)
BADER-MIMEUR (Ch.-M.)
Albert BOILLOT (P)
B. DELAGRANGE (V)
DICONNE (AD)
MUSSY (P)
POULLEAU (V)
VIOLOT-GUILLEMARD (P)
NUDANT (V)
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

MAREY (C)
Clos BELLEFOND (S)
Gérard DOREAU (Mo)
DUBREUIL-FONTAINE (C)
Jean-Jacques GIRARD (PV)
DENIS (AIC)
JAFFELIN (PV)
CHOUPETTE (S)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

HEIMBOURGER (Irancy)
Alain VIGNOT
Eric DARLES (Irancy)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
(Henri REBOURSEAU (Ch))
DEREY (Fixin)
Olivier GUYOT
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

(PIERRE NAIGEON (CHM)*)
VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
Jean PETITOT (Côte Nuits)
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

PIGUET-CHOUET (AD)*
COSTE-CAUMARTIN
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

JACOB (C)
ARDHUY (C)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

(PARIZE (Givry)*)
BERGER-RIVE

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
(Ch. de MARSANNAY (Ch))
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
(CRUCHANDEAU)
LABOURE-ROI
(CH. DE SANTENAY)
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

(PIERRE ANDRE)
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

C.PAULANDS (AlC)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine Alain GEOFFROY


Un domaine familial depuis 5 générations, de 45 ha. Alain Geoffroy perpétue un savoir-faire ancestral (45 ha). Il a su s’entourer d’une équipe jeune et passionnée pour faire évoluer et pérenniser ce magnifique patrimoine familial: son épouse, Cathy Geoffroy (directeur général), sa fille, Nathalie (responsable commerciale France), le responsable de cave, Cyrille Mignotte, et le directeur export, Pascal Sailley. “En 2015, les jus étaient très beaux, nous explique Alain Geoffroy, il n'y a pas eu de grêle d'où une parfaite concentration, des vins tendres avec peu d'acidité et en quantité traditionnelle, en bref, toutes les conditions étaient rassemblées pour "l'optimal". Un bâtiment de stockage pour accueillir une nouvelle mise en bouteilles a été terminé récemment. Récompenses obtenues : médaille de Bronze à l’International Wine Challenge pour le Chablis 2014 et Médaille d'Argent au Japan Wine Challenge, Médailles d'Argent encore aux deux mêmes concours pour notre Chablis Beauroy 2014. On poursuit avec une médaille d'Or aux Vignerons Indépendants à Paris et une d’Argent au Burgondia Beaune pour le Beauroy 2013, deux médailles d’Argent (Féminalise et Chardonnays du Monde) pour le Chablis 2013.” Beau Chablis Premier Cru Beauroy 2014, élevé en fûts de chêne (vignes de 30 à 45 ans, sol kimméridgien, vinification classique en cuves thermorégulées et élevage en cuves), un vin de jolie robe dorée, est de belle vinosité mais avec cette nervosité persistante, de bonne bouche, aux notes de tilleul et d’agrumes mûrs, que l’on peut déboucher, notamment, sur des petits escargots gris rissolés ou une terrine de volaille en gelée. Le 2013 est intense au nez comme en bouche, charmeur avec ces notes de fruits secs et de coing, très agréable en finale. Le 2012 se goûte toujours très bien, de robe claire, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, un vin très réussi, où s’entremêlent les fruits et le lis en finale. Le 2011 est distingué, d'un grand classicisme, marqué par des notes de fruits mûrs et de fleurs blanches. Le Chablis Premier Cru Vau-Ligneau 2014, un vin minéral avec des notes d’amande, de fruits secs et de miel, associe nervosité et souplesse aux papilles. Beau Chablis Premier Cru Fourchaume 2013, très caractéristique de son terroir, qui dégage des notes minérales, aux accents de citron et d’agrumes, un vin de bouche puissante et persistante, de belle robe, ferme et suave en bouche, d’une jolie finale, tout en séduction. Le 2013 se goûte toujours très bien, avec cette nervosité qui s’allie à une souplesse certaine, de belle bouche aux notes de lis, de poire et de fruits secs, tout en persistance. Il y a également le Chablis Vieilles Vignes, de bouche florale et subtile, aux arômes de noisette et d’amande grillée, charmeur.  Visitez leur musée de la vigne et du tire-bouchon.

Nathalie Geoffroy
4, rue de l'Equerre
89800 Beines
Téléphone :03 86 42 43 76
Télécopie :03 86 42 13 30
Email : info@chablis-geoffroy.com
Site personnel : www.chablis-geoffroy.com

Sylvain MOSNIER


Sylvain Mosnier a d’abord entamé une carrière de professeur de mécanique automobile. Petit-fils et arrière petit-fils de viticulteur, il saisit l'opportunité de s' installer en 1978 (à 34 ans) suite à la retraite de son beau-père qui lui a loué environ 2 ha de vignes en appellation Chablis. Aujourd’hui, Monique, sa femme et Stéphanie, sa fille, gèrent à ses côtés ce domaine de 18 ha, dont les vignes sont situées sur du portlandien ou sur une couche plus ancienne appelée kimméridgien (Premiers Crus et une partie des Chablis). Fidèle à lui-même, très typé, ce Chablis Premier Cru Beauroy 2014, de robe or pâle, de bouche puissante, d'une jolie complexité aromatique avec des connotations de rose, de citron et de grillé, mêle élégance et structure. Le 2013 est parfumé (agrumes, noisette), de bonne bouche, aux notes d’aubépine et de pain grillé au palais. Le 2012, d'une belle robe or pâle, est un vin minéral et racé, avec des arômes de fougère et de fruits frais, riche, savoureux et plein, associe charnu et suavité.  Le Chablis Premier Cru Côte de Léchet 2014, suave comme il se doit, tout en finale avec ces connotations de narcisse, de pomme et de noix, est à déboucher avec un feuilleté de blanc de turbot. Excellent Chablis Vieilles Vignes, typé comme nous les aimons, riche et rond, très fin, au nez subtil (fruits frais, amande), tout en persistance d’arômes, d’une belle longueur.


36, route Nationale
89800 Beines
Téléphone :03 86 42 43 96 et 06 68 37 92 99
Télécopie :03 86 42 42 88
Email : sylvain.mosnier@libertysurf.fr
Site personnel : www.chablis-mosnier.com

Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


La famille Heimbourger exploite la vigne depuis 3 générations, sur un terroir spécifique à la région, de coteaux de nature argilo-calcaire : le kimméridgien. “Nous avons restauré notre caveau de dégustation, en faisant un cadre chaleureux avec pierres et poutres apparentes,” précise-t-on. Excellent Chablis cuvée Pierre 2014, dont la particularité est, qu'après le pressurage et le débourbage, le jus est descendu directement en tonneaux dans la cave, où il fait sa fermentation alcoolique et malolactique. Les derniers mois, un bâtonnage est effectué une à deux fois par semaine. Après ces 11 mois d'élevage, le vin est filtré puis mis en bouteilles... le tout donnant ce vin rond, floral au nez comme en bouche, avec des notes de rose et d’amande, très persistant, charmeur par sa finesse aromatique, de bouche profonde et intense où se retrouvent le lis et la pêche mûre, un vin parfait sur des noix de Saint-Jacques au fenouil ou une bouillabaisse de lotte. Le Chablis 2014, issu du terroir de Chablis, Courgis et Préhy, est marqué par cette vivacité persistante due à ce beau millésime classique de l’appellation, associant richesse aromatique et ampleur en bouche, avec des connotations d’aubépine et de pomme, un vin très charmeur. L’Irancy cuvée Pierre rouge 2013, issu d’un élevage de 11 mois en fûts de chêne (Pinot noir majoritaire et 5% de César), au nez dominé par les petits fruits rouges cuits (griotte, pruneau), de belle robe soutenue, est un vin avec une structure très harmonieuse. L’Irancy 2013, élevage pour 40% en fût de chêne durant 11 mois, est biedn typé, de robe pourpre intense, aux notes classiques de mûre et de sous-bois, avec des tanins souples.

Olivier Heimbourger
Rue de la Porte-de-Cravant
89800 Saint-Cyr-Les-Colons
Téléphone :03 86 41 40 88 et 06 19 58 54 84
Télécopie :03 86 41 48 83
Email : heimbourger@wanadoo.fr
Site personnel : www.domaine-heimbourger.com

ROBERT AMPEAU


Dans la famille Ampeau on est vigneron hors pair de père en fils; ici le vin est affaire de passion et de grand art. Ils ne proposent que du vin à maturité, bon à être savouré, c'est dire à quel point le respect et la passion qu'ils portent à leurs vins. Des vins rouges envoûtants par leur suavité, bien équilibrés, volumineux et pleins en bouche, avec des tanins bien fondus, typés avec beaucoup de charme et qui développent une grande persistance et complexité aromatique avec des notes de fruits rouges, d'épices d'humus. Les Blancs évoluent parfaitement, très équilibrés et très typés, intenses, classiques et très élégants. Faites-vous plaisir avec ce Meursault Perrières 82, qui évolue parfaitement, intense, très typé, très classique, un grand vin savoureux, idéal sur une viande blanche à la crème. À ses côtés, le Puligny-Montrachet Les Combettes 79 est très riche en bouche, associant structure et finesse, de bouche puissante, de très bonne évolution. Goûtez aussi le Pommard 79, au nez de fruits mûrs et d'humus, riche et complexe, tout en bouche, de couleur soutenue, aux tanins bien équilibrés. Goûtez encore cet Auxey-Duresses 88, suave et dense en bouche, le Volnay-Santenots 76, aux connotations subtiles d'humus, de mûre et d'épices, tout en arômes, un vin savoureux en bouche, fin et puissant à la fois, à maturité.

Robert Ampeau
6, rue du Cromin
21190 Meursault
Téléphone :03 80 21 20 35
Télécopie :03 80 21 65 09
Email : ampeau@vinsdusiecle.com
Site : ampeau


> Nos dégustations de la semaine

Domaine Alain VIGNOT


Vignerons de père en fils, la famille est propriétaire de 12 ha de vignes dont 10 ha de l’appellation Bourgogne Côte Saint-Jacques.
“En 1934, raconte Alain Vignot, mon grand-père Fernand, vigneron à Paroy-sur-Tholon, étend son domaine en achetant sa première parcelle sur la Côte Saint-Jacques. En 1955, mon père Jacques Vignot entre dans l’exploitation familiale, afin de cultiver et d’agrandir le vignoble. En 1976, à la fin de mes études, je rejoins l’exploitation avec l’intention de l’étendre. A force de patience et de travail, nous possédons un vignoble de 12 ha.”
Vous allez apprécier ce Bourgogne Côte Saint- Jacques cuvée Les Ronces rouge 2014, élevé en fûts de chêne 12 mois, très typé comme nous les aimons, alliant finesse et charpente, à la robe cerise, aux reflets violets avec des arômes de framboise, riche en bouche. Le Bourgogne La Colinière rouge 2014, qui a ce nez complexe où dominent la groseille et l’humus, allie puissance et finesse, un vin aux tanins mûrs.
Le Bourgogne Côte Saint-Jacques blanc 2014 (médaille d’or Paris 2016) typé Chardonnay, qui sent bon le genêt, très floral, très agréable, est tout en persistance d’arômes. Goûtez le Bourgogne Côte Saint- Jacques rouge 2014, bien équilibré, aux arômes d’épices, de fruits rouges et de poivre, aux tanins présents et soyeux à la fois, le Bourgogne La Colinière blanc 2014, à la fois nerveux et rond, finement bouqueté, très agréable avec ce nez de noix fraîche, et le Bourgogne Côte Saint-Jacques gris 2014, élevé en cuves, où une petite macération pelliculaire lui confère cette teinte “œil de perdrix”, finement bouqueté, rond et charmeur, avec cette bouche persistante où s’entremêlent les notes fruitées et florales.

Domaine Pierre MAREY et Fils


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Éric Marey veille avec amour sur ce très joli vignoble de 11 ha. Les Vins sont élevés en fûts de chêne, suivis par un laboratoire durant toute leur évolution, et sont majoritairement vendus au domaine auprès d’une clientèle fidèle de particuliers, le reste étant expédié à la restauration, à des caves à vin, en France comme à l’étranger.
“Pour faire un bon vin, il faut de jolis raisins : la première des choses, c’est donc de bien entretenir ses vignes, raconte Éric Marey. Je fais tous les travaux manuellement, cultive mes vignes en lutte raisonnée sur mes 11 ha, avec l’apport de compost pour enrichir les sols. Mes vignes sont plantées sur des collines et bénéficient d’exposition sud, sud-est et sud-ouest, c’est l’idéal. L’âge moyen est de 35 ans. Notre terroir est très calcaire, argilo-calcaire, aussi. Il n’y a que 40 cm de terre végétale, ensuite c’est la roche et ses minéraux qui donnent toute la complexité à nos Vins. Toutes nos vignes sont en coteau, c’est parfait pour le drainage, par contre, l’érosion au moment des gros orages nous oblige à remonter la terre bien souvent...
Pour Eric Marey, “le 2014 a été un millésime qui a bien mûri en fin d’été. Les blancs sont formidables, même exceptionnels, les rouges nous ont donné plus de travail, car il a fallu trier sévèrement, il y avait des risques de piqures.
Blanc 2014 est un vin qui a beaucoup de richesse, beaucoup de matière, c’est surtout un vin très bien équilibré entre acidité et alcool. On est séduit par de très beaux arômes de fleurs blanches, sa grande complexité, sa minéralité. Il a beaucoup de longueur et de persistance, des Vins bien gras, très réussis, cela promet, c’est tout ce que l’on souhaite retrouver dans de grands Vins blancs bourguignons. Ce sont des Vins que l’on pourra garder en cave, il seront très agréables à déguster jeunes mais on pourra les laisser vieillir car ils en ont le potentiel, grâce à ce bel équilibre.
Les rouges 2014 sont plus sur la finesse, ce sont des Vins très aromatiques (fruits rouges), très sympathiques à déguster dans leur jeunesse. Des Vins harmonieux, de pur plaisir, d’une belle couleur assez soutenue. Nous avons eu du travail à la vinification qui a été délicate ainsi qu’à l’élevage, c’était des Vins fragiles.”
Splendide Corton-Charlemagne Grand Cru 2014, un vin minéral avec des notes d’amande, de fruits secs et de miel, qui allie nervosité et souplesse en bouche, suave, aux connotations de pêche, de pomme, de miel et de genêt, très aromatique, très charmeur. 
Le 2013 est un vin où la structure s’allie à l’élégance, d’une grande complexité, de bouche subtile aux nuances de pamplemousse, de chèvrefeuille et d’amande fraîche, tout en finale. “Ces blancs 2013, explique Eric Marey, sont des Vins très aromatiques qui explosent en bouche, des Vins très sympathiques. Nous avons fait de très petits volumes (–60% à cause de la grêle). A la dégustation, ce sont des Vins d’une bonne acidité, minéraux, très floraux. Le Pernand-Vergelesses blanc Le Premier Cru Sous Frétille 2013 et le Corton-Charlemagne 2013 sont très aromatiques pour l’instant, cela risque de s’estomper au bénéfice de l’effet terroir. Ce sont des Vins que l’on va apprécier jeunes, je ne suis pas pour laisser vieillir trop longtemps les blancs, à part des millésimes d’exception. Je pousse à consommer les Vins blancs jeunes pour ne pas avoir de déception. Pour l’appellation Village, ce sont des Vins que l’on consomme dans les 4 à 5 ans, pour le Premier Cru Sous Frétille, on peut patienter 7 ou 8 ans, et, pour le Corton-Charlemagne, de 5 à 10 ans. Il y a des bouteilles d’exception, de grands Corton que l’on peut ouvrir après 20 ans mais on ne peut jamais savoir…”
Le 2012 est d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de noix, de citron et de pêche, de bouche puissante avec ces notes de fumé bien spécifiques, un grand vin qui associe la fraîcheur à l’élégance, de robe brillante, très typé, dont la minéralité conviendra avec les crustacés, notamment. Très beau 2011, qui allie la fraîcheur à la richesse, de belle robe limpide, charmeur au palais avec des nuances de miel et de pêche mûre, un grand vin comme ce 2010, d'une très belle harmonie, très élégant, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, suave, riche en bouche (poire, aubépine, pain grillé…).
Le Corton Grand Cru 2013, de bouche très parfumée et fondue, où se mêlent la truffe, la myrtille et l’humus, a des tanins soyeux, est un grand vin, complexe, d’excellente évolution. Le 2012 est superbe, très racé, coloré et charnu, très bien élevé, de belle robe soutenue, qui développe des arômes de truffe et de griotte, aux tanins enrobés, classique comme on les aime, d’une belle couleur profonde, d’un parfait équilibre. “Ce 2012 se caractérise par sa grande concentration, beaucoup de richesse dans ce millésime. Les blancs aussi sont exceptionnels, c’est un millésime fabuleux dans les deux. Déjà en 2012, nous avions eu une petite récolte. Puis, en 2013, nous avons eu la grêle avec des rendements qui ont chuté de 30%, et heureusement, en 2014, tout s’est bien passé et nous avons pu récolter des rendements corrects et produire de jolis Vins.”
On excite encore ses papilles avec le Pernand-Vergelesses Premier Cru Sous Frétille blanc 2014, aux arômes de lis et d’amande fraîche, très équilibré, ample, avec ces connotations subtiles, typé, riche en bouche (fleurs, pain brioché). Le Pernand-Vergelesses blanc 2014, de robe jaune pâle aux reflets d’or, est très floral, un vin ample et distingué à la fois. Son Pernand-Vergelesses Les Belles Filles rouge 2014, aux tanins soyeux et riches à la fois, est un vin qui sent bon les fruits compotés et l’humus, bien classique de ce beau millésime. Le 2013 sent bon la groseille, profond et ample, bien typé, riche et charnu, un vin franc où dominent en bouche le cassis et la violette, à la fois souple et riche. Excellent Pernand-Vergelesses Premier Cru rouge Les Fichots 2013, qui est riche en couleur, corsé, charpenté, de bouche savoureuse, aux tanins fermes mais très élégants.

Éric Marey

Domaine des MONTS LUISANTS


Au sommet, incontestablement. La constitution du domaine est l’œuvre de Bernard Dufouleur, qui, dans le milieu des années 1960, a acheté et échangé des parcelles diverses, pour aboutir à un ensemble homogène et cohérent. Vignoble de 3,4 ha.
“J’aime les vins plus dans la longueur que sur la largeur, raconte Jean-Marc Dufouleur. Je laisse son libre-arbitre au client qui achète la bouteille et qui la consomme, chacun a son goût et je ne suis pas là pour le formater. J’affirme mon style, je valide mes arbitrages, je garde la main “douce” pour les tanins et qui m’aime me suive! Je m’adresse à un public en marge, averti. Le vin est un produit essentiellement culturel, mon vin concerne ceux qui ont envie de faire travailler leurs neurones. J’ai une vinothèque avec des millésimes plus anciens à vendre, à partir de 2000, qui a été mon premier millésime à vendanger, car autant il y a des amateurs de vins jeunes, croquants, autant il y en a d’autres qui préfèrent les vins d’évolution, aux arômes tertiaires que l’on retrouve uniquement dans les vins plus vieux. C’est donc particulièrement intéressant d’avoir cette “banque” de millésimes qui permet à chacun de trouver son bonheur.
Le 2015 est un très beau millésime, nous avons connu deux décennies qui ont donné de très jolis millésimes, mais 2015 semble un cran au-dessus. Ce 2015 au Domaine des Monts-Luisants présente une très belle matière à parfaite maturité, des acidités à tomber à la renverse, on croirait des 2005, avec de très beaux degrés non excessifs, ce qui est très prometteur. Très jolie structure de vin, très beaux tanins soyeux, très fins, on est parti pour faire un très grand millésime, éclat de fruit remarquable, le vin est encore à l’élevage et les fermentations malolactiques ne sont pas terminées, ce qui est un gage de qualité.
Je suis en “vendanges entières”, ce sont des vinifications plus instinctives que les vendanges éraflées, nous sommes toujours sur la brèche pendant la vinification. Il faut une très belle maturité de raisins, des rafles très saines, car c’est une prise de risque et puis c’est une vinification plus difficile qui fait beaucoup plus appel aux sens du vinificateur. C’est une tradition bourguignonne. La texture du vin est alors différente. La vendange entière apporte beaucoup de finesse au vin, et il est vrai que c’est une caractéristique propre au Pinot Noir des grands vins de Bourgogne. Avec ce cépage associé à nos terroirs, on est moins sur le fruit, plus dans la complexité.
Quand nous faisons les analyses, cela correspond au jus extrait, mais il y a toujours des raisins entiers et on ne sait pas ce qui se passe vraiment dans la cuve… et, à chaque fois, on a des montées d’adrélanine !”
Formidable Morey-Saint-Denis Premier Cru Les Monts Luisants 2014, sol argilo-calcaire et très caillouteux, vignes de plus de 36 ans, élevage en fûts de chêne pendant 18 mois, l’archétype de ce que doit être un très grand vin bourguignon où le velouté s’allie à la structure, la complexité d’arômes (fruits noirs, champignons, poivre...) à la subtilité d’une matière pleine et riche, un très grand vin. Le 2013, coloré et intense, aux tanins bien équilibrés, mêlecharpente et souplesse, très élégant, avec des arômes mûrs et complexes de cassis et de groseille, riche au palais, d’excellente évolution. Le 2012 est superbe, de robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), opulent, mêlant charpente et distinction. Remarquable 2011, charnu, ample, aux tanins très structurés, au nez dominé par la mûre, la violette et l’humus, de bouche épicée et persistante, un vin qui possède des tanins puissants et très fins à la fois, d’un grand équilibre, de garde comme ce grand 2010, très harmonieux, intense, aux notes de cassis très mûr et d'épices, aux tanins fermes et serrés, mais veloutés à la fois, de bouche voluptueuse, complexe, où s’entremêlent le poivre, la prune, le cuir et la cannelle. 
Exceptionnel 2009, puissant, aux tanins fondus, avec ces notes si caractéristiques de truffe et de petits fruits mûrs légèrement épicés, de garde. Le 2008 exhale des notes intenses de violette, de fruits surmûris (prune, groseille) et de cannelle, gras et charnu, aux tanins riches et harmonieux, de grande évolution. Superbe 2007, racé, de couleur profonde, plein, au nez complexe où dominent les fruits mûrs et les épices, aux tanins fondus et riches à la fois, non encore à maturité bien entendu. Le 2005, dense et distingué, au nez très parfumé et typique dominé par la cerise et le cuir, très fin, est un vin puissant et gras comme il le faut, vraiment savoureux.

Jean-Marc Dufouleur

> Les précédentes éditions

Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015

 



Pierre BOURÉE Fils


Domaine Jacques CARILLON


Domaine des MONTS LUISANTS


Domaine Jean-Jacques GIRARD


Domaine Daniel DAMPT et Fils


Domaine BERTHAUT-GERBET


Domaine Jean-Marie NAULIN


Domaine Pierre GELIN


Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT


Sylvain MOSNIER


Domaine Roger LUQUET


Domaine DENUZILLER


Domaine JOMAIN


Domaine Roger JAFFELIN et Fils


Domaine Guy ROBIN


Domaine Pierre MAREY et Fils


Gérard TREMBLAY


Frédéric ESMONIN


Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


Domaine Michel PRUNIER et Fille


Clos BELLEFOND


AUVIGUE


Domaine François BERTHEAU



CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


SCEA CHATEAU DAVID


CHATEAU REDORTIER


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CLOS SAINT-PIERRE


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


DOMAINE VINCENT BACHELET


DOMAINE DU CHALET POUILLY


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


CHATEAU BECHEREAU


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


DOMAINE ALARY



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales